Accueil
Mi'dinettes
Août
Aubergine
Concombre
Bettes
Courgette
Tomates
Poivrons
Roquettes
Fenouil
Haricots
Fruits rouges
Melon
P'tites fourchettes
Catégories
Archives
Boîte à outils


Newsletter

Dame nature quand tu nous tiens! Nathalie me parlait l'autre jour d'un arbre...assez particulier; un prunier sauvage. Cette année-ci, il a décidé de donner de magnifiques fruits, chose qu'il n'avait plus faite depuis une dizaine d'années! (Nath, si c'est faux tu me corriges) Ces prunes sont vraiment exquises, de la taille d'une cerise, légèrement surettes (c'est un goût qu'on ne retrouve plus trop dans les aliments "à la mode")

Ce côté imprévisible de la nature est ce qui me charme le plus. Souvent, la vie est trop programmée, plus de place à l'étonnement... laissons-nous porter par le rythme des saisons, par tous les trésors qu'elles nous offrent!... Bon, vous allez rire, cette recette n'est pas faite avec ces prunes sauvages (mais elle aurait pu!) mais bien avec des cerises cueillies avec cœur par mon gentil collègue!... Les histoires sont toujours belles à lire, non?

 

 

Lavez les cerises et dénoyautez-les. Dans un bol, mélangez la farine, les amandes pilées, le sucre, le sel et le sucre vanillé. Cassez les œufs et incorporez-les peu à peu à la préparation, versez ensuite le lait et le beurre fondu.

Dans un plat recouvert de papier sulfurisé, disposez les cerises et recouvrez-les du mélange, saupoudrez le tout d'amandes effilées.

Faites-le cuire 10 minutes à 210c°, suivi de 20 minutes à 180c°.

Servez-le froid, accompagné de glace vanille.

 

 

// écrit par diane // 16 août 2009

© mi'dinettes  

 

* Les cerises peuvent évidement être remplacées par tout type de fruits de ce calibre (je pense aux mirabelles, aux prunes sauvages ;-), aux mûres et autres fruits rouges. Ce dessert peut donc évoluer au gré des saisons pour qui souhaite se laisser guider!

* Je préconise du papier sulfurisé car il rend la cuisine beaucoup moins contraignante : de un, cela permet de ne pas rajouter inutilement du beurre, de deux, les plats ne sont plus une corvée nettoyage (parole de paresseuse!)