Accueil
Mi'dinettes
Avril
Betterave
Carotte
Cresson
Céleri
Radis
Epinards
Pourpier
Navet
Fruits secs
Pomme
Poire
P'tites fourchettes
Catégories
Archives
Boîte à outils


Newsletter

Catégories > Food&travel > Mange des couleurs


Laissez-nous vous présenter Liliane Van Remoortere-Grandcourt. 

Depuis le début de l'aventure Mi'dinettes nous avons la chance de rencontrer des gens plus extraordinaires les uns que les autres; Liliane fait incontestablement partie de ces personnes très particulières qui vous font réfléchir  sur ce qu'est et ce que devrait être notre alimentation et notre bien-être.

Dernièrement, lors d'une réunion dans le cadre d'un projet de brochure sur le miel de Bruxelles et grâce à notre ami Xavier (l'happy apiculteur - www.nectar&co.be) nous avons fait le connaissance de Liliane. Au fur et à mesure de la conversation, nous comprenons qu'elle a édité un livre de cuisine, et quel livre! Nath&bibi n'avons pu contenir notre enthousiasme au vu de notre, désormais, nouvelle Bible. Il ne nous a pas fallu plus de 5 minutes pour l'acquérir et de disposer illico ladite Bible en première ligne de notre pile de livres (de recettes) de chevet!!

Bon, et comment s'appelle ce livre? Et de quoi ça cause? Et quoi? Et pourquoi? Ce bel ouvrage s'intitule "Mange des couleurs" aux éditions Bernard Gilson Editeur. Il est non seulement très gourmand, graphiquement très attirant.. mais son titre est aussi 100% révélateur de son contenu. Nous avons vite tissé des liens avec Liliane et lui avons proposé une petite interview tant son livre nous mettait l'eau à la bouche. Nous avions aussi hâte de partager avec vous cette nouvelle rencontre riche en couleurs ! Nous lui avons donc donné rendez-vous chez nath pour lui poser une série de questions, le tout agrémenté de tapas et de bibinne... (nous allons tenter de retranscrire au mieux ses dires... en résumant le plus possible car Liliane, et c'est fort agréable, aime faire le tour complet de la question :-)...)

 

Quelle est la petite histoire de ce livre, comment en es-tu arrivée là?

Liliane : Au départ, le livre a été inspiré par mes fils. Je leur avais confectionné un carnet de recettes  pour qu'ils puissent se faire des plats avec ce qu'il y a de meilleur pour eux et se trouvant naturellement dans les aliments.

Ensuite, malheureusement, mon mari eut un cancer. Plutôt que d'avoir un comportement passif face à sa maladie, je souhaitais faire quelque chose pour l'aider.  Quoi de plus naturel que de s'occuper de son alimentation au mieux. Il fallait qu'il s'alimente malgré sa maladie. C'était un vrai défi. Trouver dans chaque aliments les substances les plus efficaces pour lutter contre ce mal. Nous mangeons tous trois fois par jour, ça a forcément une influence sur qui on est, notre organisme, notre psychique etc...

Peu après, un ami écrivain est également tombé malade, je lui ai prêté mon recueil de recettes avec mes annotations pour qu'il puisse à son tour tirer le meilleur parti de son alimentation. Un de ses amis, éditeur, lui rendant visite, tombe sur le carnet... ni une ni deux, il me contacte et me dit "Ecrivez-moi un livre".

Bien que traductrice, je ne savais pas comment m'y prendre, entre écrire à mes enfants et à un public, il y a une marge... et pas de moindres. L'écriture de ce livre m'a pris un an. Il fallait une structure au livre, j'ai donc décidé de classer les aliments (et donc mes recettes) par couleur. 

 

Quel est le top cinq des aliments à absolument avoir chez soi?

- de l'huile d'olive première pression froid extra vierge

- de l'ail 

- des tomates (en saison ou concassées en hiver)

- du citron frais (un citron pressé par jour "basifie" notre organisme et lutte ainsi contre l'alimentation actuelle beaucoup trop acide)

- des herbes (thym, cumin, coriandre, anis...)

- du bon pain (du vrai! au levain d'épeautre) 

 

Quels sont les cinq des aliments à absolument bannir ?

- du sel/sucre raffiné

- de l'huile végétale (en particulier palme et arachide à l'opposé de l'huile de colza qui a un excellent équilibre oméga 6 et 3)

- des snacks industriels

- du chocolat au lait

- des sodas 

(petite infos conso dans le fil de la conversation : la sauce soja doit être minutieusement choisie, en effet, celle du supermarché est faite à base de caramel contrairement à la sauce tamari ou shoyu)

 

Vraies et fausses idées sur le sucre/miel ?

Les sucres simples sont absorbés trop vite. Ceci donne lieu à un grand choc au niveau de l'insuline. Le miel est un sucre rapide également mais, non chauffé, il a aussi énormément de vertus et, entre-autres, beaucoup d'oligo-éléments.

De façon générale, il ne faut jamais être extrémiste dans l'alimentation. Pendant des milliers d'années, toutes les étapes de l'alimentation ont été testées, expérimentées, aujourd'hui tout se précipite en deux générations! Il faut prendre le temps de s'informer, de faire des choix. Les goûts s'apprennent mais aussi se désapprennent, c'est le cas du sucre. Parfois, le corps nous donne l'impression qu'on a envie de sucre (fatigue, déprime) mais il s'agit en réalité de déshydratation. Le cerveau manque d'oxygène et une bonne ventilation de la pièce accompagnée d'un grand verre d'eau peut faire disparaitre cette sensation en un éclair. Il faut réapprendre à s'écouter, tout en douceur.

 

Quelles sont tes astuces pour manger sainement au quotidien ?

Il faut commencer par cuisiner un maximum soi-même. De cette manière on évite le plus possible les produits tout faits.

Je cuisine également en variant les modes de cuisson, même au sein d'un même repas. Tous les jours je mange du cru mais pas uniquement! En variant les modes de cuisson, on s'offre un éventail de bienfaits... certains légumes libèreront certaines substances si ils sont cuisinés d'une certaine manière. Par exemple la tomate libèrera du lycopène lors de la cuisson, qui est excellent pour lutter contre le cancer de la prostate. Elle perdra certes une partie de ses vitamines mais vous offrira d'autres avantages que vous ne retrouverez pas dans une tomate crue.  

Un bon repas ne sera ni frit ni brûlé, ni trop cuit. Les légumes cuits vapeurs le seront de préférence al dente.  

Je consomme aussi quotidiennement du jus de citron pressé minute pour "basifier" mon organisme!

Tout ce qui est cru doit être sur un estomac vide car à l'inverse, cela pourrait créer une fermentation. Un fruit par exemple sera pris avant le repas à cause de sa haute teneur en fibres qui rend la digestion beaucoup plus lente.  

 

Bio? de saison? local ?

Le plus important est que les aliments soient de saison, de préférence locaux et le must, bio!

Il y a beaucoup de nouvelles formules de cultures, comme la culture intégrée, qui permettent de réduire au maximum les pesticides et d'utiliser la nature pour réguler et protéger la culture. Un bon exemple est celui des coccinelles que l'ont placera dans une culture pour éviter de les arroser abondamment de pesticides.

Si bio il y a, il doit être évidemment "bio-durable". Le bio est avant tout un état d'esprit. N'avez-vous pas remarqué cette surenchère d'emballages dans tous les produits y compris bio! Tout ceci n'est pas du tout cohérent! Le bio est malheureusement desservi par son succès, il faut donc rester très vigilant face à un éventuel effet de mode.

Les paniers bio s'avèrent être un excellent compromis! 

 

Le bio est souvent légèrement plus cher. que réponds-tu aux personnes qui disent que bien manger n'est accessible qu'aux personnes plus aisées?

Il ne faut pas perdre de vue que le bio nourrit plus.

Aussi, lorsqu'on se nourrit sainement, on tombe moins souvent malade, les notes de pharmacies, de médecins, de dentistes et même de psy baissent voire disparaissent (tout est lié).

Il faut réfléchir de plus en plus en terme de troc et d'échange. Contourner la grande distribution, aller directement chez le producteur.

Un autre problème reste qu'on a jamais le temps. Il faut cependant réapprendre les gestes, petit à petit.

Toutes ces démarches contribueront à réduire la note et seront tout bénéfice pour votre santé. Tout est une question de calcul à plus long terme.

 

Un bon verre de vin ou une tisane ?

Les deux sont excellents!

MAIS... en ce qui concerne le vin, mon choix se porte sur du rouge et en particulier le pinot noir!

Les raisins qui le composent sont excellents pour la santé. Le resvératrol présent dans la peau (qui permet au raisin de lutter contre les moisissures et les champignons par exemple) est une substance qui fournit les anti-oxydants qui sont excellents contre les problèmes cardiaques, les formations de caillots etc.. Les vignes en Bourgogne sont plus humides et ce cépage, fait de petits raisins très serrés sur leur grappe, leur permettent de créer beaucoup de cette substance.

Le vin blanc de par sa technique de fabrication (on retire la peau et les pépins) perd toutes ces propriétés bénéfiques et de ce point de vue n'a plus le même intérêt.

Un verre de vin par jour est excellent, par contre, passé à deux verres, l'effet inverse s'opère.

 

Quelles sont les grandes familles de couleur et leur particularité ?

Chaque couleur est représentative des milliers de composés phytochimiques responsables de l'odeur, de la saveur et de la particularité propre d'un aliment.

Le blanc c'est la la base. Ce sont essentiellement les féculents et les céréales. Ces aliments apportent l'énergie nécessaire au bon fonctionnement de l'organisme.

Le jaune et l'orange: Couleurs précieuses, non seulement, il provoque une sensation de bien-être mais aussi de bonne humeur. Ces aliments sont stabilisants et régulateurs, ils sont pleins d'antioxydants et sont des protecteurs d'exception. 

Le rouge est une couleur qui attire l'attention, les fruits et les légumes s'en servent comme signal pour indiquer qu'ils sont de véritables trésors nutritionnels mais aussi des dangers (comme certaines baies ou champignons). Ces pigments renforcent le système immunitaire et sont préventifs.

Le vert représente quant à lui la vie, l'équilibre, le renouveau. Il favorise la stimulation des énergies de l'organisme comme le système digestif, la circulation du sang et l'état psychique.

Les couleurs foncées (bleu, violet, brun foncé) : ravivent les énergies fondamentales. Ces aliments libèrent l'organisme du stress que les radicaux libres, responsables du vieillissement prématuré, engendrent. 

 

Des petits conseils beauté intérieure/extérieure à l'entrée de l'hiver ?

Tous les ans, à l'entrée de l'automne, je fais une cure de prêle, riche en silice : Pendant trois semaines, prendre une cuillère à café de poudre dans de la soupe ou dans de l'eau. C'est très reminéralisant et excellent pour les cheveux et les ongles.

Pour la beauté de la peau, une bonne crème de jour maison à base d'huiles essentielles (pour moi, géranium rosate,cyste ladanifère et bois de rose). Les huiles essentielles sont très puissantes et doivent toujours être mélangées à une base (huile d'amande douce par exemple). La peau est un véritable buvard, il faut donc en user avec modération. A travers elle, tout pénètre directement dans le système sanguin, la transmission à l'organisme est ainsi beaucoup plus rapide que, par exemple, via des gélules qui passent par l'estomac et sont digérées et éliminées avant même d'avoir été totalement assimilées par l'organisme. 

Pour combattre la grippe virale, un mélange de ravansar, eucalyptus radié et tea-tree sera d'à propos. 

 

As-tu des bonnes adresses à nous conseiller ?

La grande droguerie du lion : Une vraie caverne d'ail-baba : Rue de Laeken 55 à 1000 Bruxelles.

Maison Farilu : L'endroit rêvé pour y trouver des bonnes farines, du vrai bon pain et des paniers bio mais c'est aussi et surtout un très chouette projet sociale : Rue des Garennes 71 à 1170 Boitsfort

Le fromager le Livarot qui propose du beurre au lait cru le mardi : Chée de Boondael 615 à 1050 Ixelles.

 

Du côté des restaurants;  

La Tsampa (restaurant et magasin biologique) : Rue de Livourne 109 à 1050 Ixelles

Chez Josy (épicerie-restaurant) : Place Keym 15 à 1170 Boitsfort

 

// écrit par diane // 6 novembre 2011

© Mi'dinettes  

 

 

* Bientôt la période des fêtes et du coup, de quoi chouchouter qui de droit! N'hésitez pas à nous contacter pour plus d'infos. Le livre  "Mange des couleurs" est édité chez Bernard Gilson et est en vente au prix de 35 euros.