Accueil
Mi'dinettes
Août
Aubergine
Concombre
Bettes
Courgette
Tomates
Poivrons
Roquettes
Fenouil
Haricots
Fruits rouges
Melon
P'tites fourchettes
Catégories
Archives
Boîte à outils


Newsletter

Dans mon dernier article, je vous parlais d'une "recette de salade estivale très rafraichissante à déguster par une torride après-midi"... Nous y voilà enfin, le soleil est revenu et avec lui la chaleur qui nous réchauffe le coeur ! 

C'est lors de nos vacances au Portugal que nous avions dégusté cette salade... Comme toujours, quand on loue une maison pour les vacances, on fait souvent simple et avec les moyens du bord ! Mais ça ne rend pas nos petits plats moins appétissants pour autant :-)

C'est donc dans une très jolie maison que nous avons posé nos valises pour une petite semaine de calme en famille ! Nous étions au centre d'un domaine viticole magnifique... Nous n'espérions pas tant de charme et nous avons été conquis ! Cela tombait bien puisque nous avions vraiment envie de nous retrouver tous les 3, loin des travaux et du boulot, pour revivre quelques moments de sérénité ensemble... Une belle piscine, un magnifique panorama, du rosé frais à boire sur la terrasse et des bons petits plats à partager, voilà ce qui nous faisait envie et qui a rythmé nos vacances... le tout ponctué par quelques escales à la plage...

Bon, une semaine, c'est court mais nous reviendrons approfondir la chose, c'est certain ;-)

 

Coupez la pastèque et le concombre après les avoir épépinés. Mélangez et disposez-les dans un plat.

Dans un bol, mélangez le vinaigre, l'huile, les zestes d'un citron, l'origan et l'oignon finement haché. Versez ce mélange sur la salade.

Découpez le fromage en lamelles et parsemez-en le plat. Poivrez très généreusement.

Juste avant de servir, faire toaster des tranches de pain (un peu rassis) dans une poêle avec un peu d'huile d'olive jusqu'à coloration. Frottez-les avec une gousse d'ail.

Servez la salade de pastèque avec le pain à l'ail. 

 

// écrit par nath // 2 Août 2016

© mi'dinettes  

 

* N'hésitez pas à utiliser pour cette recette le fromage qui traine dans votre frigo... tout fonctionne bien : chèvre, brebis, vache...

C'est aussi succulent avec des morceaux de bon parmesan :-P


 

Bon Bon Bon, c'est pas tout ça mais j'avais prévu de vous donner une recette de salade estivale très rafraichissante à déguster par une torride après-midi, recette cuisinée lors de notre petite semaine au Portugal... J'avais envie de vous parler du soleil, de la mer, des apéros à rallonge et des barbecues sur la terrasse... Je pense qu'aujourd'hui, je vais passer à un plan B... Mais ce ne sera pas moins bon pour autant !

Ce début d'été complètement pourri (n'ayons pas peur des mots!) ralenti un peu le potager... les courgettes végètent, les tomates ont du mal à prendre des couleurs mais, par contre, les salades se portent bien (merci pour elles !)... Nous allons donc nous contenter de ce qu'il y a et espérer que le soleil reprenne bientôt ses quartiers dans mon quartier !

En attendant, quoi de mieux qu'un bon plat de pâtes? Quelques ingrédients bien choisis, quelques minutes aux fourneaux et voici un bon plat qui nous fera oublier la grisaille. A vos marques, c'est partis !

 

Faites chauffer une grande casserole d'eau salée pour les pâtes.

 

Lavez et coupez grossièrement la roquette. Faites-la tomber dans une poêle chaude avec un peu d'huile d'olive pendant 3 minutes. Quand la roquette est cuite, placez-la dans le bol d'un mixer. Ajoutez-y la crème fraîche, du sel&poivre et mixez finement. Versez cette crème dans un poêlon et ajoutez le parmesan coupé en morceaux. Faites chauffer à feu doux en mélangeant jusqu'à ce que le fromage soit fondu.

 

Dans une poêle, faites griller les lardons sans ajouter de matière grasse. Mélangez régulièrement jusqu'à ce qu'ils prennent une belle coloration. Réservez.

 

Faites cuire les pâtes dans l'eau bouillante en suivant les indications sur le paquet. Lorsque les pâtes sont 'al dente', égouttez-les et servir, sans tarder, avec la crème de roquette et les lardons grillés.

 

Bon appétit ! 

 

// écrit par nath // 13 juillet 2016

© mi'dinettes  

 

* Cette recette est adaptable en fonction de vos légumes, remplacer la roquette par des épinards, des feuilles de bettes, mélange de fines herbes, brocolis, persil plat, ... ça marche tout aussi bien ! En voilà une belle recette pour faire manger des légumes verts aux minis ;-)


 

Je dois vous avouer que cette recette, je l'ai testée il y a déjà quelques mois... c'était un soir, j'étais seule, en plein rush boulot... J'avais préparé ce petit snack ultra rapide en me disant que je prendrai bien le temps de prendre des photos le lendemain matin pour pouvoir les mettre sur le blog...

Je ne sais pas comment ça se passe chez vous, mais quand je travaille dur jusqu'aux petites heures du matin, je deviens quasi boulimique ! Tout ce qui ressemble à de la nourriture arrive souvent comme par enchantement sur mon bureau et je picore jusqu'à n'en plus pouvoir. Evidement, je me réservai ces petites noix de cajou pour le lendemain,... et puis je me suis dit, que je pouvais bien picorer juste les 'cassées-pas photogénique-trop brunes-biscornues'...oups, voilà que j'avais mangé tout le bol, ne laissant aucunes rescapées pour mon shooting photo du lendemain...

Pas grave ! Cette recette est tellement simple et rapide, que je me suis promise d'en refaire très vite... en me jurant de les prendre en photos AVANT de les entamer :-)... mais c'était sans compter sur la passage de ma voisine ! 

Voici donc une recette express d'un petit snack qui trouvera sa place pour un apéro avec les copains, pour une soirée télé ou tout simplement pour un petit snack salé à tout heure de la journée... N'hésitez en tout cas pas à les préparer quand vous avez un peu de temps, elles se conservent très bien et tomberont à pic en cas d'imprévus !

 

La veille, placez les noix de cajou avec la sauce Tamari dans un pot avec un couvercle. Secouez le pot plusieurs fois quand vous passez devant pour bien mélanger la sauce et les noix.

Le lendemain, préchauffez le four à 150°. Disposez les noix sur la plaque du four recouverte d'un papier de cuisson.

Enfournez pendant 25 minutes en les mélangeant 2 fois en cours de cuisson. Les cajous sont prêtes quand elle sont sèches et bien dorées. Laissez les refroidir avant de déguster.

Elles se conservent très bien dans une petite boîte hermétique mais je ne suis pas en mesure de vous dire combien de temps puisque qu'elles disparaissent toujours dans la journée ;-)

 

 

// écrit par nath // 11 juin 2016

© mi'dinettes  

 

* Si vous ne trouvez pas de Tamari (souvent en vente dans les magasins bio), remplacez-le par de la sauce soja.

La sauce soja est d'origine chinoise et le Tamari est japonaise... mais il y a d'autres différences :  les principales sont que la sauce Tamari est moins salée que la sauce soja et ne contient pas de gluten puisque les céréales n'entrent pas dans sa composition (pour les personnes sensibles, c'est un point qui peut avoir son importance)... Par contre, il n'est pas rare que du Glutamate soit ajouté au Tamari, lisez les étiquettes avant de faire votre choix.

Dans mon placard, c'est donc la Tamari qui a ma préférence et je l'utilise exactement comme la sauce soja. Vous trouverez sur internet plein d'infos intéressantes sur le sujet.

 

 

Bon bon bon, on est vendredi, la semaine a été longue et rude [point de vue météorologique j'entends] donc, on a mérité sa junk food! Ouiiii, le voilà, LE point positif du temps pourri!

Il faut se réchauffer le cœur, le corps et l'esprit! 

Bon, j'adore le principe du burger, mais -Mi'dinettes-que-je-suis-oblige- il me le faut quand même un chouia "raffiné" sans délaisser le côté gourmand [jamais]. N'étant pas trop burger de kermesse, ni de fastfood classique, j'ai mes petits trucs pour rendre ce moment juste incroyablement gourmand.

Il me faut d'abord un VRAI bon pain burger. Soit en le préparant soit même [l'odeur de la cuisson du pain a aussi un effet bénéfique sur le moral, sisi], soit en trouvant une bonne boulangerie, digne de ce nom. Check.

Ensuite, trouver une toute bonne viande. Ici j'ai mis le poulet à l'honneur, même si je suis une fanatique de viande rouge,…le poulet offre un côté légèrement plus en accord avec une éventuelle opération bikini [on peut toujours rêver non?]… l'été finira bien par arriver!

Bref, un poulet se doit d'être fondant et si il est caramélisé c'est encore mieux.

Pour la sauce, j'ai mis l'accent sur les herbes. Rien de tel qu'un bon pesto, pas trop lourd non plus [on se rattrapera sur les frites sinon].

A vos fourneaux, et mangez-le(s) avec les doigts, c'est encore meilleur!

 

Pour le poulet (marinade):
Pressez le citron.
Mélangez le jus à 2 càs d’huile d’olive.
Ajoutez-y les gousses d’ail pressées, le miel et le sésame (une belle poignée).
Assaisonnez de piment d’Espelette, poivre-sel.
Incorporez le poulet préalablement détaillé en aiguillettes. Mélangez bien.

Réservez au frais pendant 1 à 2 heures.


Pour le pesto de pourpier :
Mixez 60g de pourpier, 20g d’amandes, 30g de parmesan (râpé), 4 càs d’huile d’olive, poivre-sel.
 
Une fois le poulet prêt, poêlez-le dans un peu d’huile d’olive.
Il a déjà “cuit” avec la marinade donc ne le laissez pas trop sur le feu afin de le garder bien moelleux.


Coupez les pains en deux.
Nappez de pesto, suivez d’une tranche de fromage, recouvrez d’un peu de feuilles de pourpier.
Disposez les aiguillettes par dessus, couvrez de pesto et refermez votre burger.


Pour les plus gourmands, accompagnez de frites maison [et de sauce mayo, maison, c'est encore meilleur!]. Miam!

 

// écrit par diane // 3 juin 2016

©mi'dinettes  

 

 

* Si vous êtes végétarien, rien ne vous empêche de remplacer le poulet par un beau champignon portobello juste grillé avec une pointe d'ail et full herbes.

* Le pesto a été réalisé avec du pourpier afin de ne pas multiplier les herbes/salade mais déclinez-le  en fonction des vos plantes aromatiques, tout est bon tant que c'est fait avec amour!



   

 

 

Il y a quelques mois, Elisa m'avoua que les petits cakes que je lui mettais dans sa boîte à collation ne lui plaisaient pas du tout ! Il faut dire que depuis sa rentrée à l'école, nous jonglons entre les travaux, une vie professionnelle bien remplie et deux déménagements successifs... J'ai donc cédé à la facilité en me laissant tenter par les petits gâteaux industriels... ce qui n'est pas du tout au goût d'Elisa !!! Quand je l'ai compris, j'étais partagée entre un peu de découragement (comment puis-je faire ses collations moi-même avec le temps qui me file entre les doigts ?) et une certaine fierté de voir ma petit puce préférer des petites confections maison.

Il me fallait donc rebondir sur cet aveu et changer un peu mon organisation pour pouvoir lui offrir ses petits goûters 'tout comme il faut'... Mais n'allez pas croire que je m'y colle seule... cette petite "contrainte" est devenue un moment de partage en cuisine ! Tous les dimanches, nous cuisinons en famille les goûters de la semaine... et nous en prenons beaucoup de plaisir :-) Et vous savez quoi? ça ne me prend pas plus de temps que cela... un peu d'organisation, une bonne petite recette de base ultra-facile et 20 minutes plus tard, toutes les collations de la semaine sont prêtes... ça vaut vraiment le coup non?

Question conservation, je lis toujours que les petits cakes de ce genre se gardent bien dans une boîte hermétique... personnellement, je trouve que les mini gâteaux sèchent très (trop) vite et que ils perdent beaucoup de moelleux au fil des jours. J'ai donc testé de les congeler dans une boîte. Tous les matins, je sors un gâteau que je glisse dans le cartable. A 16h, tout est complètement décongelé et bien frais... C'est donc ce mode de conservation que je privilégie ;-). Je me sers de cette recette de base que je décline toutes les semaines... cette recette est vraiment déclinable à souhait. Ici, il me fallait terminer un ravier de fraises, l'association était toute trouvée... et quel plaisir de découvrir  au centre d'un bon petit cake au citron une jolie fraise... mmmmh !  

 

Préchauffez le four à 200°C.

Faites fondre le beurre 1 minute au micro-ondes.

Dans un grand bol, mélangez le sucre avec le beurre fondu. Ajoutez les zestes des citrons et incorporez les 3 oeufs un à un.

Tamisez la farine avec la levure au-dessus du bol et mélangez bien pour obtenir une pâte homogène.

Beurrez des petits moules à muffin (ou autre) et versez la pâte jusqu'au 3/4 de la hauteur. Enfoncez une fraise dans chaque moule et enfournez pendant 20 minutes.

Laissez refroidir sur une grille avant de déguster :-)

 

// écrit par nath // 29 mai 2016

© mi'dinettes  

 

* Choisissez des petites fraises pour qu'elles ne donnent pas trop de jus qui pourrait détremper la pâte pendant la cuisson.

Comme à chaque fois que vous avez besoin de zestes, utilisez des fruits BIO, ce sont les seuls qui ne sont pas traités avant ET après la récolte.

 

 
« DébutPréc12345678910SuivantFin »

Page 4 de 14