Accueil
Mi'dinettes
Février
Carottes
Potiron/Courges
Topinambours
Chicon
Choux
Céleri
Champignons
Epinards
Brocolis
Pommes/Poires
Raisins
P'tites fourchettes
Catégories
Instagram
Facebook


Newsletter

A chaque fois que les raisins refont surface sur les étales des marchés, je ne peux m'empêcher de penser à nos cousins ardéchois ! ... Du coup, en cette saison, je pense bcp à eux :-P J'imagine déjà ma cousine faire cette recette dans sa magnifique cuisine avec vue sur les vignes et les collines... Je me plais à repenser à ce terrible week-end où nous étions venus par surprise pour fêter son anniversaire et où nous avions fait une ballade incroyable dans le domaine à travers les vignes pour rejoindre une rivière tranquille... tout ça pour digérer un magnifique repas pris sur la terrasse au soleil... Vivement ma prochaine visite :-D

C'est aussi une recette que nous avons imaginé pour nos copains de l'émission Quel Temps !... Cette recette est vraiment géniale de simplicité et fera sensation si vous devez préparer un petit repas léger en quelques minutes... le croustillant de la pâte, la fraîcheur du chèvre et les raisins chauds et sucrés raviront les papilles les plus exigeantes ! Que vous souhaitez d'autre que 'Bon appétit' ;-)  - NATH

 

Ciselez finement les feuilles d'estragon et les mélanger au chèvre frais. Salez et poivrez à votre goût et réservez.

Emincez l'échalote et faites-la suer dans un poêle avec l'huile d'olive. Quand l'échalote devient translucide; ajoutez le vinaigre balsamique et les grains de raisins. Poêlez pendant une dizaine de minutes à feu doux.

Garnissez les tartelettes de la préparation au chèvre et déposez 1 bonne cuillère à soupe de raisins encore chauds par-dessus.

Dégustez sans attendre :-)

 

// écrit par nath // 29 septembre 2017

© mi'dinettes  

 

N'hésitez pas à préparer vos fonds de tartelettes vous-même. J'ai utilisé ici une pâte brisée que j'ai cuit 20 minutes à blanc dans des petits moules individuels.

 

Il y a comme un retour d'été depuis l'arrivée de l'automne, j'adore l'arrière saison, que du bonus!

En plus, c'est la période où les arbres commencent à se parer de jolies couleurs, où les étales de marché débordent de superbes fruits et légumes d'été, où la lumière du matin est tellement douce grâce à la brume laissée par les nuits plus fraîches, le paradis pour les sens !

Avec l'attente du bébé, j'ai du un peu adapter mon alimentation et j'ai surtout tenté de l'axer encore plus sur des choses simples (les mets compliqués avaient du mal à passer) Le must, le goûts authentiques, sans trop de falbala. 

Je crois que j'ai rarement mangé autant de fruits et légumes que cet été-ci, je nous fais plaisir et puis je calme le petit gourmand qui se love en mois depuis 5 mois déjà.

Cet été nous avons arpenté les routes sinueuses (pour le plus grand plaisir de mon estomac) de la magnifique région d'Avignon, du village de Tavel, cette terre si généreuse en produits délicieux. De ma vie je pense n'avoir jamais mangé d'aussi bons melons que là, sans parler des pêches blanche directement récoltées chez le producteur, celles qui jutent jusqu'au coude :)

L'automne, passé, non étions en Grèce, nous avons décliné la feta dans toutes ses associations possible. Ce fromage si raffiné qui se marie extrêmement bien avec la famille des cucurbitacés que sont tant les melons que les courges. Nous adorons la déguster grillée au four, nappée de sésame au miel ou tout simplement émiettée en salade.

La Grèce détiendra toujours [pour cette raison entre autres] une place prépondérante dans les destinations gastronomiques et puis les gens sont tellement chaleureux et beaux d'humilité pour un peuple avec une histoire si influente encore aujourd'hui, c'est sûr et certain on reviendra avec notre petit bout !

Cette salade très simple et savoureuse peut être accompagnée  tant de superbes produits de la mer comme il en débordent à Santorin ou se suffire à elle-même :) - DIANE

 

• Préchauffez la poêle-grill.

• Coupez le melon en deux. Ôtez les pépins.

• Détaillez la moitié du melon en tranche de 1cm d’épaisseur environ.

• Badigeonnez chaque tranche de melon d’un peu de miel à l’aide d’un pinceau.

• Déposez les tranches sur le grill et faites griller 1 minute de chaque côté. 

• Dans une assiette, disposez le melon grillé, répartissez la fêta émiettée, le sésame, les rondelles de jeunes oignons et quelques feuilles de menthe.

• Finissez avec un trait d’huile d’olive, poivre-sel.

• Dégustez encore tiède.

 

// écrit par diane // 22 septembre 2017

© mi'dinettes  

 

* Vous pouvez revoir la recette via ce lien à 7:25 min ! 

 

 

 

Cela fait un an maintenant que nous sommes rentrés chez nous après avoir effectué de lourds travaux dans notre maison... Nous profitons maintenant de notre nouveau cocon en oubliant vite les mois passés à démolir les murs, à évacuer les trop nombreux et trop lourds sacs de gravas, à déménager plusieurs fois pour essayer d'offrir une 'vie normale' à Elisa... Bref, il était difficile pour nous d'attendre l'été pour nous échapper en famille et souffler un peu...

C'est donc en mai dernier que nous nous envolions vers la Toscane, région qui nous faisait de l'oeil depuis un bon moment ! Nous avions prévu un itinéraire de deux semaines qui nous a permis de visiter les indispensables comme Florence et Sienne (gros coup de coeur pour nous) mais aussi de séjourner dans des petits villages hors des sentiers battus et de profiter de la Dolce Vita en famille...

En général, lorsque nous choisissons une destination de vacances, la première chose que je fais est de me renseigner sur la gastronomie locale... je voyage aussi (et surtout) pour me régaler ! La réputation de l'Italie dans ce domaine n'est plus à faire... ajouter à cela du bon vin du Chianti, j'avais déjà hâte de me mettre à table :-). Mais je dois avouer, qu'au départ, j'étais un peu déçue... J'avais tellement entendu que la cuisine italienne était une des meilleures au monde que je m'en étais fait une idée qui ne correspondait pas à ce que je goûtais... J'ai trouvé, au départ, que la cuisine manquait un peu de finesse, je m'attendais à faire des découvertes incroyables, des associations osées mais en réalité, j'ai trouvé cette cuisine d'une simplicité déconcertante, qui met, certes, à l'honneur les produits de saison et d'une qualité irréprochable... Mais c'était bien là le secret : simplicité et fraîcheur ! Une révélation ! C'est donc une cuisine assez facile à reproduire chez soi à partir du moment où vous savez où chercher vos produits (et quoi de mieux que le potager pour cela) ! Bref, une belle leçon pour moi. Pas besoin d'en faire des tonnes, il suffit 'juste' d'associer des produits de saison avec simplicité et vous aurez un plat sublime à déguster entre amis ! C'est bien cette tendance que suit cette petite recette sans prétention...  - NATH

 

 Coupez l'aubergine en cube de 2 cm sur 2 cm.

 Cuire les aubergines à la vapeur pendant 15 minutes (jusqu'à ce qu'elles soient tendres).

 Pendant ce temps, préparez le gremolata : Hachez le persil plat, l'ail et le zeste de citron au couteau. Mélangez bien et réservez.

 Quand les aubergines sont cuites, versez-les dans un saladier, ajoutez-y l'huile d'olive, le vinaigre balsamique et le sel&poivre à votre goût. 

 Ajoutez ensuite la gremolata et mélangez bien.

 Réservez au frigo au moins 2 heures. 

 

// écrit par nath // 15 septembre 2017

© mi'dinettes  

 

Traditionnellement, la gremolata se prépare à base de zeste de citron mais est aussi sublime avec des zestes d'orange !

 

Cette rentrée démarre en fanfare pour nous et c'est tout bon!

Nous vous redonnons rendez-vous sur la RTBF le vendredi midi dans l'émission Quel Temps ! 

Nous avons eu la pause des vacances pour vous préparer plein de jolis plats, simples et en fonction des saisons comme nous adorons le faire!

Nos vacances étaient évidemment autour de l'assiette ; pour ma part, du côté d'Avignon, région magnifique pour les gourmands que nous sommes mon homme et moi.

Cette année était un peu particulière car j'ai dit "oui pour la vie" à mon fabuleux amour (émotion-émotion) et nous avons eu la fantastique surprise de découvrir que nous attendions un petit homme pour janvier 2018!

Que de bonheur, de larmes de joie, bref, un été sous les étoiles de l'amour (c'est un peu cul-cul mais j'assume :).

Seul petit hic, les 3 premiers mois sont un peu capricieux pour les papilles et l'estomac, j'avoue que j'avais beaucoup de mal à m'imaginer des plats avec la même envie qu'à l'accoutumée, mais c'est désormais de l'histoire ancienne !

Pour mon anniversaire, notre petite crevette m'a fait le plus beau des cadeaux, il a décidé de cajoler sa maman en lui rendant son estomac comme avant! On l'adore déjà (le petit homme bien sûr!).

Pour la reprise nous avons choisi le fenouil, légume que j'affectionne particulièrement pour sa puissance en goût et puis surtout pour tous les accords fabuleux que je m'amuse à décliner à souhait!

Cette fois j'ai choisi de l'associer avec de l'orange pour lui donner un côté peps et plein de vitamines et je me suis fait plaisir en caramélisant les tranches de fenouil dans le jus d'orange, une magnifique association et super simple à réaliser! - DIANE

 

• Lavez et coupez les fenouils en grosse tranches, veillez à ce que les différentes couches soient maintenues par la base.

• Dans une poêle huilée, faites revenir les tranches de fenouil. 

Laisser dorer 5 min de chaque côté, poivrez-salez, puis verser le jus d'une orange dans la poêle et laisser réduire. 

Retourner les tranches quand il ne reste plus beaucoup de jus. Le jus réduit va commencer à caraméliser doucement, sortir les tranches de fenouil du feu quand elles commencent à être bien colorés.

• Détaillez en tranches l’orange non pressée

Emincez l’estragon 

• Servez les tranches de fenouil chaudes avec l’estragon, l’échalote et les oranges. 

Disposez le parmesan, poivre-sel.

Versez un filet d’huile d’olive et dégustez !

 

// écrit par diane // 8 septembre 2017

© mi'dinettes  

 

* Vous pouvez revoir la recette via ce lien à 7:25 min ! 

 

Cela fait un sacré bout de temps que je connais Flo. La première fois que je l'ai rencontrée, nous travaillions dans la même agence, elle comme attachée de presse et moi comme graphiste. Quelques années plus tard, Flo décide de lancer sa propre agence de communication, ce qui nous permis de nous recroiser lors de différents events qu'elle organisait pour ses clients "Food".

Un jour, une petite souris me souffla à l'oreille qu'elle se lançait dans l'écriture d'un blog... Je savais que Flo était une grande gourmande mais de là, à l'imaginer derrière les fourneaux, il n'y a qu'un pas. Piquée par la curiosité, j'explorais son nouvel espace virtuel avec beaucoup d'intérêt !

J'apprends donc que notre belle Flo souffre d'une dysbiose (multiplication anormale de champignons dans les intestins qui cause de nombreux problèmes à d'autres organes - pour faire simple). Elle devra donc suivre un régime extrêmement strict pour se sentir mieux. Par strict, j'entends plus de sucre, de gluten et de produits laitiers, le tout accompagné par une limitation des protéines animales... GLOUPS, tout un programme ! Personnellement, je pense qu'à sa place, j'aurai fondu en larmes et j'aurai été un peu perdue par rapport à ce que je pourrai mettre dans mon assiette en me faisant un minimum plaisir... mais Flo n'est pas de cette trempe là ! Elle décide de ne pas se laisser abattre et de retrousser ses manches. Elle se donne donc comme défi d'imaginer une cuisine gourmande et savoureuse tout en respectant les contraintes qui lui sont imposées.

Pour débroussailler un peu le terrain, elle se lance dans différentes lectures et retient deux auteurs qui rejoignent ses principes : Pol Grégoire (la cuisine vive) et Martine Fallon (La cuisine de l'énergie - dont nous sommes de grandes fans ;-) ). Leurs principes communs sont :

- Respecter une cuisson juste (vapeur et basse température) pour préserver les nutriments des aliments

- Limiter la consommation de protéines animales (sans pour autant devenir végétariens)

- La dissociation des céréales et des protéines (ce principe aide à une bonne digestion et à se sentir léééééger)

- Choisir ses légumes et fruits de saison (en plus, c'est moins cher!)

- Respecter l'équilibre acido-basique du corps

- Ne pas lésiner sur sa consommation de fruits et légumes

- Choisir des bonnes graisses (huile de première pression à froid) et on n'oublie pas qu'elles sont indispensables pour le bon fonctionnement de nos cellules et de notre cerveau.

Vous trouverez plus d'explications sur certains points en relisant notre article consacré à la cuisine de l'énergie de Martine Fallon mais aussi sur notre article au sujet du livre mange des couleurs de notre amie Liliane Grancourt.

Forte de ses découvertes, elle entame une formation en nutrithérapie au CFNA de Namur et lance en parallèle des ateliers de cuisine pour partager avec tous ses acquis. Nous avons eu la chance de tester pour vous un atelier avec elle. Au menu de ce jour-là : une soupe cuite-crue de concombre et courgette, des makis de saumon à la choucroute et graines germées avec sa petite sauce crue à la moutarde et enfin des petits gâteaux de millet et pois chiches au citron confit. Nous avons flashé toutes les deux sur les makis car nous avons trouvé cette recette est super adaptable (reste de poisson, reste de légumes etc...) et sa petite sauce était juste sublime !

Nous sommes donc reparties à la maison avec un joli petit bocal de citrons confits réalisé pendant l'atelier, le sourire au lèvre et un ventre bien rempli (mais pas ballonné ;-) )... En plus d'avoir passé un excellent moment ! - NATH

 

Makis au saumon, choucroute et graines germées avec sa petite sauce crue à la moutarde :

4 feuilles de nori - 1 filet de saumon - 2 avocats - 1 oignon rouge - 1 tasse de choucroute (ou chou cru) - 1 pouce de gingembre - 1 pincée de graines germées - 1 branche de céleri vert - 4 radis - 2 càs de tahin -  2 càs de tamarin (ou sauce soja) - 1 càs de moutarde - vinaigre de pomme.

 

Faites tremper les radis pendant une heure. Détaillez l'oignon rouge et le gingembre en petit dés et mélangez-les avec l'avocat écrasé. Coupez le radis et le céleri en petits bâtonnets.

Tartinez les 3/4 d'une feuille de nori avec l'avocat et répartissez les autre ingrédients. Humidifiez le 1/4 restant avec de l'eau et roulez le maki bien serré.

Préparez la sauce : mixez tous les ingrédients au blender.

Coupez les makis en tronçons et disposez sur les assiettes avec la sauce.

Variez les plaisirs en variant les poissons et les légumes croquants... ou remplacer le poisson par de la viande ou une omelettes fine... c'est une super recette qui s'adapte à merveille aux saisons et vous fera un super lunch :-)

 

// écrit par nath // 7 septembre 2017

© mi'dinettes  

 

* Vous retrouverez le blog de Flo en suivant le lien : www.flo.brussels .

Vous trouverez aussi toutes les infos concernant ses ateliers ici (reprises des ateliers le 11 septembre 2017) 

 
« DébutPréc12345678910SuivantFin »

Page 3 de 17